Atelier d’échange avec les députés provinciaux de Kinshasa sur l’élaboration des édits et contrôle parlementaire

Atelier d’échange avec les députés provinciaux de Kinshasa sur l’élaboration des édits et contrôle parlementaire

La NSCC a organisé un atelier d’échange avec les députés provinciaux de Kinshasa en date du 19 au 20 novembre 2021 sur l’élaboration des édits et le contrôle parlementaire tenu au centre Théresianum à Kintambo

de gauche à droite : Le facilitateur de l’atelier Me Symphorien KAPINGA et Mr Jonas TSHIOMBELA coordonnateur de la NSCC

la première journée de cet atelier a porté sur l’élaboration des édits prenant la parole le coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise Jonas TSHIOMBELA qui estime que les pratiques parlementaire devraient être maitriser et accompagner par la population qui ont mission de revendiquer l’application des certains édits promulgués qui ne trouve pas son application.

il s’agit aussi du contrôle parlementaire poursuit Monsieur Jonas TSHIOMBELA qui illustre par un exemple que les biens de l’état ne sont pas des biens qui sont sans maitre. cette démarche sera poursuivie dans les différents sites du pays que couvre le projet engagement des détenteurs de droits pour la culture démocratique, suite à cela qu’il pourrait y avoir un échange entre les parlementaires des différentes provinces dans les soucis de promouvoir l’intérêt de la communauté.

l’image illustrative des députés provinciaux de Kinshasa en plein activité avec le facilitateur Me Symphorien KAPINGA et Mr Jonas TSHIOMBELA coordonnateur de la NSCC

La deuxième et dernière journée a portée sur le contrôle parlementaire prenant la parole le facilitateur de l’atelier Me Symphorien KAPINGA chercheur au centre de recherche et des études par l’état de droit en Afrique CREEDA en sigle, a indiqué que le contrôle parlementaire vise à assurer la transparence dans la gestion de la chose publique.

la république n’appartient pas à la personne qui gère, le contrôle parlementaire renforce aussi le principe de redevabilité.

de gauche à droite : Mr Robert KABAKELA coordonnateur adjoint de la NSCC et Me Symphorien KAPINGA

Dans son mot de clôture, le coordonnateur national adjoint Robert KABAKELA s’est dit satisfait de l’intérêt que les députés provinciaux ont accordés à l’atelier, il s’est réjouis de la qualité des échanges. les députés sélectionnés par le bureau ont rassuré que l’atelier a retranché leur soif. deux députés interrogés ont résumés leur satisfaction en donnant la synthèse du travail.

rappelons que cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet engagement des détenteurs des droits pour la culture démocratique.

photo de famille des députés provinciaux et l’équipe de la NSCC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *