Désignation du Président de la CENI…

Désignation du président de la CENI : 60 forces sociales recommandent l’entérinement du choix de six confessions religieuses

C’est avec comme thème : ”Mobilisation citoyenne des forces sociales pour les élections 2023’’ que s’est tenue une matinée de réflexion le mardi 10 août 2021, au Centre Theresianum, dans la commune de Ngaliema. Au cours de cette matinée, 60 forces sociales ont fait quelques recommandations aux parties prenantes dans ce processus de désignation des animateurs de la CENI pour éviter un quelconque glissement en 2023.

De gauche à droite Mr Jonas TSHIOMBELA, Mr Robert KABAKELA et Me Emmanuel KABENGELE

Dans une déclaration finale lue par le Coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise, Jonas Tshiombela, ces Forces Sociales ont recommandé à l’Assemblée nationale d’accélérer le processus d’entérinement et de prendre acte de la volonté exprimée par la majorité de membres de la composante  confessions religieuses et cela, suivant l’esprit et la lettre de la charte qui les réunie.

En deuxième point, les Forces sociales appellent les forces politiques à la mutualisation de leurs efforts pour faire accélérer le processus de la désignation de leurs membres pour ne pas porter le fardeau de glissement et enfin, quant aux forces sociales, les participants ont appelé les chefs des confessions religieuses au dépassement de soi et de privilégier l’intérêt supérieur de la nation, et aux restes des forces vives de la nation de rester mobilisées et prêtes en cas de besoin, d’assumer leurs responsabilités historiques face au destin.

Dans la salle avec les différentes forces sociales

Ces recommandations ont été formulées après plusieurs analyses critiques sur l’évolution du processus de désignation des membres de la CENI et l’organisation des élections voulues libres, démocratiques, transparentes, apaisées et inclusives à l’horizon 2023 et quelques constats majeurs ont été révélés par les forces sociales, à savoir : la loi portant organisation et fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante a été votée par l’Assemblée nationale et promulguée par le Président de la République ; le calendrier du processus de désignation des animateurs de la CENI a été rendu public par l’Assemblée nationale, et le processus de désignation des membres de la CENI déjà entamé mais bloqué.

Les participants à cette matinée ont aussi constaté un refus délibéré des certaines forces politiques de procéder à la désignation de leurs délégués à la CENI ; la résurgence de la haine tribale dans le processus de désignation des certains délégués observée ; le non-respect des principes, des critères et règles préétablis dans la charte de confessions religieuses observée ; ainsi que la méfiance généralisée entre des forces politiques et sociales appelées à désigner les prochains membres de la CENI.

Les forces sociales se disent prêtes à prendre la rue si ces recommandations ne sont pas prises en compte par les parties prenantes. «La population doit être mobilisée car, rien ne peut venir de rien, il faut toujours fournir un effort pour avoir ce qu’on veut», a fait savoir le Coordonnateur de la NSCC, Jonas Tshiombela, lors de son intervention en insistant sur le fait que les congolais devraient comprendre qu’ils sont responsables de leur propre destin.

la salle mythique du centre Theresanium

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *